L’histoire

Le Herrihof fut édifié en 1892 en tant que maison de vacance par un commerçant de textile de Karlsruhe, Max Leipheimer. Le nom ‘Herrihof’ date du temps de l’exploitation du minerai. Il s’agissait de la Direction (Herrenhof) qui se localisait à l’entrée de la mine.

Max Leipheimer était très attaché aux habitants de Todtnauberg. Au cours de la première guerre mondiale il aida notamment la population pauvre qu’il accueillait volontiers dans sa maison tout comme les influents tels le Grand-Duc de Bade qui apprécia le vin chaud qu’on lui servit.

Max Leipheimer était cofondateur du club de ski de Todtnauberg. Il a eu de charges honorifiques, puis fut nommé citoyen d’honneur de la commune de Todtnauberg.

Il décéda en 1936 ruiné par les conséquences de l’inflation.

Le Prof. Dr. Ludwig Lautenschläger - mari de sa petite-fille Elisabeth - a racheté le Herrihof qui servi d’abord en tant que résidence de vacances puis, après la destruction de leur maison à Francfort au cours de la deuxième guerre mondiale, en tant que résidence permanente. La population n’a jamais oublié Ludwig Lautenschläger du fait de ses aides médicales.

En 1954 Armgard Schüle a exploité avec son mari le Herrihof en tant qu’hôtel. Après sa mort en 2009 la propriété fut soumise sous protection de monument. Les familles Jörg/Rosenthal et Fischer ont acheté la propriété puis l’ont complètement rénovée.